Copyright 2018 - Paroisse Saint Pierre en Vallée - Maine et Loire - France

SAINT VALENTIN
(† 268)

L'Eglise le fête aujourd'hui, certains calendriers des Postes le déplacent au 15 février, on ne sait pourquoi. Il était dit-on évêque de Terni en Italie et jouissait du renom de thaumaturge. Un miracle le fait connaître comme chrétien et le préfet de Rome fit mettre à mort celui qui avait mis ses pouvoirs de prêtre et ses talents de médecin au service des chrétiens prisonniers pour leur foi. Le 15 février, les Romains célébraient avec faste le dieu Faunus Lupercus, dans une grande fête païenne dédiée à l'amour et à la fécondité. Pour contrer cette célébration, parfois débauchée, le Pape Gélase Ier, en 495, décida de marquer plus solennellement saint Valentin, mais sans autre raison. 
Ainsi fut supprimée progressivement la dernière fête païenne et Alexandre VI Borgia fera de saint Valentin le patron des amoureux. Mais nul ne sait pourquoi une tradition récente l'a fait redevenir patron des amoureux, sinon les besoins financiers du commerce !

En 2007, le diocèse de Paris célèbre Saint Valentin, en proposant aux couples, jeunes ou moins jeunes,  une halte spirituelle et de réflexion. Une nouvelle tradition se crée-t-elle sous nos yeux ?



SAINT CYRILLE, moine et SAINT MÉTHODE, évêque de Moravie
Patrons de l'Europe
Fête en Europe
(XIe siècle)


Jusqu'à ces derniers temps, saint Cyrille et saint Méthode n'étaient honorés qu'en certains lieux, surtout aux divers pays slaves qu'ils avaient évangélisés et à Rome. Le pape Léon XIII étendit leur culte à toute l'Église.

Ces deux nobles frères, nés à Thessalonique, allèrent s'instruire à Constantinople. Après de profondes études, Méthode se fit moine; Cyrille reçut de l'impératrice Théodora la mission de christianiser certains peuples voisins de la Grèce; de là, il fut appelé avec son frère à l'évangélisation de la Moravie, où leur zèle produisit des merveilles de conversions. Ils traduisirent la Bible en langue slave, langue qui leur doit sa formation régulière.

Leur renommée les fit appeler à Rome par le pape Nicolas Ier; ils y arrivèrent porteurs des reliques du Pape saint Clément Ier, que Cyrille avait découvertes dans la Chersonèse. Revenus à leur apostolat, ils furent accusés d'employer la langue slave dans les cérémonies liturgiques; mais ils se défendirent victorieusement auprès du pape Adrien II.

Cyrille étant mort à Rome, dans la force de l'âge, eut son tombeau auprès de celui de saint Clément; son frère retourna encore vers ses chers Slaves et évangélisa la Pannonie, la Bulgarie, la Dalmatie, la Carinthie. Accusé de nouveau à Rome, il se justifia si bien qu'il revint à son apostolat revêtu du caractère épiscopal. Après avoir prêché l'Évangile à la Bohême et à la Pologne, il alla mourir en Moravie, chargé de mérites et de gloire.

Abbé L. Jaud, Vie des Saints pour tous les jours de l'année, Tours, Mame, 1950.



SAINT ABRAHAM († 422)
SAINT AUXENCE († 470)
SAINT DAMIEN († 1568)
SAINT DERIEN (7ème s. )
SAINT ISAAC LE RECLUS († 1090)
SAINT LUPANCE (5ème s.)
SAINT MARON († 423)
BIENHEUREUX NICOLAS PULLIA († 1255)
SAINT JEAN-BAPTISTE DE LA CONCEPTION († 1613)
SAINT NICOLAS DE CORINTHE († 1554)
SAINT PAULIEN (6ème s.)
SAINT THEODOSE († v.554)
BIENHEUREUX VINCENT DE SIENNE († 1442)

Nous Contacter

Paroisse Saint Pierre en Vallée
29 rue de l'Hôtel de Ville
49250 Beaufort en Vallée
( Maine et Loire -  France )

Tph: 02 41 80 30 39
paroisse@saintpierreenvallee.fr

Signaler les bugs informatiques:
webmaster@saintpierreenvallee.fr

Liens amis

Albums photos

Pour être identifié